[Updated on Apr. 18] Integration of CiNii Articles into CiNii Research

Aspect, temps et modalité : à propos de « <i>être en train de</i>+infinitif » et le présent de l'indicatif

DOI

Bibliographic Information

Other Title
  • 現代仏語のアスペクト・テンス・モダリティ : <i>être en train de</i>+infinitifと現在形について
  • 現代仏語のアスペクト・テンス・モダリティ--etre en train de+infinitifと現在形について
  • ゲンダイ フツゴ ノ アスペクト テンス モダリティ etre en trai

Search this article

Abstract

Le présent travail a pour objet de caractériser les fonctionnements du présent de l'indicatif (PR) et de la périphrase verbale être en train de. Nous commençons par l'analyse du présent-futur (ex. Pierre arrive demain) afin de dégager d'une part le temps de la prise en charge de P (relation prédicative) par l'énonciateur (So) et d'autre part la localisation de P sur l'axe temporel. Pierre arrive demain sera analysé ainsi : l'arrivée de Pierre est prise en charge par So et le fait ainsi asserté est localisé temporellement par rapport à demain. Ce fait peut être localisé au moment de l'énonciation (To), ce qui est interprété comme « présent actuel ». Mais il peut être localisé par rapport au co-énonciateur (« présent injonctif »), ou à So lui-meme (« présent volitif »). Lorsqu'il s'agit en To de la classe d'occurrences qui désigne une entité notionnelle, on a le « présent habituel » (Pierre fume, Paul va à l'école à pied) ou encore le « présent générique » (l'eau bout à 100 degrés). La classe d'occurrences est également susceptible d'être quantifiée, ce qui donne naissance à des énoncés comme il se promène chaque matin. Dans un système des coordonnées décroché de la situation d'énonciation d'origine, le PR fonctionne d'une manière autonome par rapport à So et à To. Le temps de la construction de P devient en même temps celui de la validation de P. Le fait ainsi muni d'une référence autonome sera localisé par la suite par rapport au cadre de narration en rupture avec la situation d'énonciation d'origine. Ce mécanisme permet de produire selon les contextes le « présent narratif », « pseudo-performatif », etc. Le PR, qui n'a en soi aucune référence temporelle (ni aspectuelle), est tojours identifié à un temps de validation. Telle est la caratéristique fondamentale du PR. <br> Etre en train de est une forme qui subit une forte détermination temporelle, aspectuelle et modale. Cette expression implique qu'elle construit nécessairement une occurrence spécifique. La contrainte apparaît en particulier au niveau des types de procès. Nous examinons en détail les comportements de trois types de procès -a) discontinu, b) discontinu / continu, c) continu. <br>A la fin nous faisons allusion à la possibilité de mettre en parallèle les modes des déterminations nominale et verbale. Le PR a une certaine affinité avec l'article défini et être en train de avec le démonstratif ce. Le point de vue adopté ici va permettre de réfléchir sur le rapport verbo-nominal. Mais ce sera l'objet d'un prochain article.

Journal

Citations (0)*help

See more

References(0)*help

See more

Related Articles

See more

Related Data

See more

Related Books

See more

Related Dissertations

See more

Related Projects

See more

Related Products

See more

Details

Report a problem

Back to top